L’art de la rupture avec Sophie Calle

Je vous avais parlé d’Artips, une newsletter qui propose chaque semaine des anecdotes autour d’une oeuvre. Il y a quelque temps, j’en ai reçu une qui ne pouvait pas mieux tomber : alors qu’une amie traversait une rupture particulièrement difficile, j’ai découvert l’exposition singulière de l’artiste contemporaine Sophie Calle. Intitulée « Prenez soin de vous », cette oeuvre est consacrée aux derniers mots qui viennent clore une histoire d’amour, et surtout à l’exercice d’analyse qui en découle.

 

Style: "JBW"

 

Un jour, Sophie Calle reçoit un mail de rupture (on est d’accord, c’est vraiment nul !!!) qui se terminait par les mots : « Prenez soin de vous ». Abasourdie, elle décide de suivre cette recommandation… à fond. Pour mieux comprendre et digérer la fin de cette histoire d’amour, elle demande à 107 femmes (Girl Power !) d’interpréter le message de son ex-compagnon en fonction de leur profession

Des artistes mais aussi une avocate, une sociologue, une chef d’édition, une voyante, une sexologue, une chasseuse de tête, une psychanalyste, une commissaire de police et une philosophe parmi tant d’autres se sont prêtées à l’exercice. Bien sûr chacune a utilisé le langage et les codes propres à son métier, créant ainsi un décalage assez amusant, apportant tantôt de la gravité, tantôt de la légèreté à la situation :

 

sophie calle-mots croisés

 

L’installation « Prenez soin de vous » a été présentée à la Biennale d’Art de Venise en 2007, avant de donner naissance à un livre accompagné d’un DVD retraçant toutes les interprétations reçues. En farfouillant ça et là sur la toile, j’ai souri à la lecture de certaines : la chasseuse de têtes salue chez cet homme son « admirable capacité à licencier », la juge évoque « l’exécution d’un vulgaire contrat de bail », la dessinatrice Soledad Bravi propose une illustration pleine d’humour sur la préparation du message :

 

sophie calle-soledad

J’ai également adoré la participation de Victoria Abril, qui lit la lettre dans son espagnol natal, au lit, en mode bonne copine qui donne son avis… sans filtre :

 

Avec « Prenez soin de vous », Sophie Calle nous livre une oeuvre très originale dans son format : le fameux message est tout bonnement disséqué, dansé, joué et chanté (Camille s’y colle, notamment)… mais ces situations sont tellement familières dans le fond : qui n’a jamais appelé ses copines pour débriefer sur les dernières paroles de son ex ? Qui n’a jamais cherché à décoder des SMS ? Qui n’a jamais retourné des mots dans tous les sens pour justement y trouver du sens… en vain ?

A chaque fois que je parle de cette oeuvre autour de moi, on me répond un sourire aux lèvres : « Mais quelle idée géniale, je peux voir ça quelque part? » Il n’y a pas de doutes, on s’y retrouve toujours un peu !

Le Livre Prenez soin de vous de Sophie Calle est disponible à la FNAC , chez Amazon et peut-être chez votre gentil libraire. Il est déjà sur ma liste de Noël ! Et vous, ça vous tente ?

 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Publicités

28 réflexions au sujet de « L’art de la rupture avec Sophie Calle »

    1. Oh tant mieux, c’est un cap pas toujours facile à passer !
      Je trouve aussi que c’est une super idée de cadeau : assez intime pour que la personne soit touchée du geste, tout en étant un peu décalé (le livre permet de prendre du recul sur le sujet, et ça reste une oeuvre d’art)

      J'aime

  1. Bonjour Hélène, le chagrin d’amour est malheureusement ou heureusement « Universel », c’est sans doute pour cette raison que ça nous parle autant… L’approche du sujet est très originale. Comme quoi, il suffit parfois de tourner les choses en dérision pour sorti « grandi(e) » d’une épreuve douloureuse.
    Merci pour la partage en tout cas, je ne connaissais pas du tout Sophie Calle. A bientôt, des bises.
    PS : J’aime beaucoup ton style d’écriture ;o)

    Aimé par 1 personne

    1. Oh merci beaucoup 🙂 J’ai tellement aimé sa façon de traiter le sujet : livrer un bout de son intimité pour révéler l’aspect universel de sa douleur, en faire quelque chose de d’utile. Ca m’a donné envie d’en savoir plus sur son oeuvre.
      Ca tombe bien que tu sois passée : dans mon nouvel article je t’ai invitée à un tag, j’espère que ça te plaira 🙂 Bon week-end à toi, bisous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s