La Minotte : le choix de la bière artisanale

Des bars de quartier aux établissements spécialisés qui fleurissent dans nos villes, la bière connaît son heure de gloire, et ce n’est pas pour me déplaire : d’abord parce que je ne dis jamais non à une petite mousse à l’apéritif. Et surtout parce que ce phénomène s’accompagne d’une vrai percée des bières artisanales, plus savoureuses et produites localement. L’une d’entres elles me tient particulièrement à coeur : la Minotte. J’avais hâte de vous parler de cette marque que j’ai vu naître dans la cuisine de mes amis !

Dans ma bande, Max a osé se lancer dans l’aventure de la bière artisanale en 2014. Un an plus tard, il inaugurait La Minot Brasserie à Marseille, au pied de la Bonne Mère. Sa Minotte est désormais distribuée dans de nombreux bars et restaurants de la région PACA, et elle n’est pas prête de s’arrêter en si bon chemin : afin de répondre à une demande grandissante, la production s’est installée dans de nouveaux locaux, plus spacieux, dans le quartier de la Capelette. Toujours sous le regard protecteur de la Bonne Mère, bien sûr… juste un peu plus loin.

Minotte-Marseille

Mais qu’est-ce qui a poussé Max, alors salarié, à monter sa micro-brasserie ? Et quels sont les avantages d’une bière artisanale ? C’est avec une bière bien fraîche que Max m’a accueillie dans les nouveaux locaux de la Minotte afin de répondre à mes questions :

Minotte-bière-portraitHello Max, peux-tu nous raconter les débuts de ton projet : comment es-tu devenu brasseur ? 

Il y a quelques années, j’ai eu envie de changer de voie professionnelle, de faire quelque chose de mes mains. J’étais lassé de mon travail et je cherchais à me relancer dans un tout autre domaine. Donner du plaisir aux gens, demeurer créatif, voir du monde… j’ai eu l’intuition qu’il fallait faire de la bière. Je ne connaissais pas encore le phénomène de la craft beer aux Etats-Unis, ni même celui de la micro-brasserie en France.

J’ai commencé à brasser dans ma cuisine, presque instinctivement, sans recette, sans rien y connaître, et avec un matériel très rudimentaire. Les premiers résultats ont été très encourageants. Je ne peux pas l’expliquer mais je me suis tout de suite senti à l’aise dans le brassage. Les bières étaient toutes réussies, pour le plus grand plaisir de mes amis. (NDLR : je confirme !) Ils ont été mes premiers testeurs et m’ont poussé à en faire plus. Je me suis donc lancé dans l’aventure avec la Minot Brasserie.

Minotte-bière artisanale

A-t-il été difficile de te faire financer ?

Oui, cela n’a pas été une partie de plaisir. Pour monter ce projet, j’ai fait appel à la plateforme de crowdfunding en ligne Ulule. Grâce au financement participatif, j’ai pu récolter assez de fonds pour aménager rapidement un petit local et investir dans le matériel nécessaire pour démarrer mon activité. Je remercie d’ailleurs les 157 généreux donateurs qui ont cru en ce projet ! J’ai aussi obtenu trois prêts : un prêt d’Initiative Marseille Métropole, un autre de Créasol à la Caisse d’Epargne et un Nacre via BGE Accès Conseil.

Pourquoi avoir choisi de nommer ta bière La Minotte ?

Parce qu’elle est Marseillaise, bien sûr ! Il y a beaucoup de tendresse dans ce nom, et puis  j’ai commencé « minot », petit comme on dit.

Minotte-craftbeer copie

Minotte sonnait comme une évidence. En Provence, une minotte est une gamine effrontée, qui a de l’énergie à revendre et un caractère bien trempé. C’est une image qui colle bien aux valeurs de la marque : jeune, dynamique, qui évolue hors des sentiers battus.

L’identité visuelle devait être à la hauteur du personnage : le lettrage manuscrit au pinceau accompagné des tâches et des imperfections exprime très bien la personnalité de la Minotte, tout en évoquant le côté artisanal de nos bières. Et il se décline à merveille sur divers supports : étiquettes, t-shirts et goodies… il te plaît ?

Tu sais bien que oui ! Mais dis-moi : C’est quoi exactement une bière artisanale ? 

Par définition, une bière artisanale est produite en petits volumes, au coup par coup (sans commune mesure avec les volumes produits dans l’industrie) et s’adresse plutôt à un public averti. C’est surtout une bière à l’esprit « fait maison », brassée suivant des procédés traditionnels, souvent manuels.

Justement, quels sont les ingrédients d’une bonne bière ? Et comment peut-on distinguer une bière artisanale d’une bière industrielle ?

C’est d’abord visuellement que l’on peut faire la différence : on constate un dépôt de levure en fond de bouteille. J’en profite pour préciser que c’est un gage de qualité qui n’altère en rien la dégustation.

Minotte-bière-brassage

Mais c’est surtout au niveau goût que tout se passe ! Les bières artisanales ont un goût et un nez inimitable. Elles sont plus élaborées qu’une bière de table, de consommation courante. A la base, il faut bien connaître ses matières premières, notamment ses malts : Pilsen, Pale Ale, Chocolat, Munich, Vienna, Cara-Pils… et savoir comment les assembler. C’est dans l’assemblage de ces malts qu’une bière tire sa singularité.

Pour donner de l’amertume et davantage de goût à la bière, nous utilisons du houblon. Là aussi, il en existe beaucoup et chaque houblon développe une amertume douce ou forte, ses propres arômes. Le brassage, c’est un peu de la cuisine, avec de grosses casseroles et une fiche recette à suivre.

A la Minotte, nous aimons faire des bières équilibrées, bien balancées, simples et savoureuses.

D’ailleurs la Minotte se décline en plusieurs variétés, tu peux nous les citer ?

Blonde, blanche, brune, ambrée, IPA, Ginger, Sout, Porter… La Minotte multiplie les genres et les saveurs avec une gamme de 8 bières permanentes. Nous brassons aussi chaque mois des bières éphémères, de saison ou collaboratives.

Dans la gamme, je dois avouer que j’ai un faible pour la Carribean Porter nommée Alisma (petit clin d’oeil à ma femme) : une bière boisée au goût de fruits tropicaux, cacao, rhubarbe et fruits confits. Une merveille de complexité qui nécessite plus d’un mois de maturation.

Ok le produit est bon, mais qu’en est-il de tes méthodes de production ? Quel est l’impact d’une bière artisanale sur l’environnement ?

Pour nos clients, c’est le choix de consommer local, c’est un acte réfléchi. Et avec un circuit court de distribution, nous réduisons notre empreinte carbone. Aussi, nous limitons nos déchets, et les valorisons, en donnant nos drêches à des agriculteurs (afin de nourrir leurs animaux), et nous offrons nos levures aux boulangers. Enfin, nous optimisons, dans la mesure du possible, notre consommation d’eau et de détergents.

Top, je te félicite pour toutes ces initiatives éco-responsables ! Pour finir, peux-tu nous parler des différents évènements que tu proposes sur site ?

J’ai voulu faire de mon lieu de production un espace convivial de dégustation, j’organise donc régulièrement des apéros-mix au sein même de la brasserie.

Et un samedi par moi, je propose un cours de brassage : après une présentation des ingrédients, des outils et du process de fabrication, les stagiaires se lancent dans le brassage de la bière de leur choix, jusqu’à l’entonnage. Je m’occupe du brassin jusqu’à la mise en bouteille la semaine suivante. Les participants sont ensuite avertis par mail pour récupérer les bouteilles. Je leur conseille d’attendre quelques semaines avant de les déguster afin d’obtenir une maturation optimale.

Il faut s’y connaître un peu pour pouvoir y participer ?

Pas forcément, tous les amateurs de bonnes mousses sont les bienvenus. On s’amuse bien, tout le monde repart avec le sourire !

Minotte-bière-tshirt

Alors je vais sûrement m’inscrire, j’ai déjà le t-shirt 😛  

Merci à Max de nous avoir présenté les coulisses de la Minotte. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Minot Brasserie ou sur leur page Facebook.

Il y a des amateurs de bière dans la salle ? Vous aimez consommer artisanal et/ou local ? Si vous avez de jeunes marques à conseiller, dites-moi tout en commentaire.

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

20 commentaires sur “La Minotte : le choix de la bière artisanale

  1. KOUUUUAAAA je vis à Marseille et je connais pas la Minotte ?? On en vend côté Vieux Port ???
    Sinon j’ai une autre question avant de me lancer dans la recherche de la Minotte : elle est plutôt douce ou amère ? Sachant que je déteste tout ce qui est amer, et que même le cidre brut je le trouve amer du coup je pourrais facilement le recracher au plus grand des calmes 😛 Pour te donner une idée, je préfère la bière Fischer (mais vu le prix… bah j’en bois jamais en fait), et je déteste la Heineken 😉
    Du coup, je peux la goûter quand même j’espère ? Ou alors Max peut m’en faire une « spéciale palais de fillette » ou plutôt « la Minotte pour les minottes » looool ?

    Aimé par 1 personne

    1. Haha il se passe tellement de choses sur la planète MARSeille 😛
      Ne t’inquiète pas, la Minotte a pensé à ses copines. Moi-même je déteste l’amertume, et je peux te dire que je l’adore. Je te conseille la Minotte au gingembre, un délice !
      Quant aux bars du Vieux-Port, je te dis ça asap. A la Plaine on la trouve un peu partout.

      J'aime

  2. Quelle belle initiative ! J’adore les bières artisanales & les micro brasseries, parce qu’il y a toujours l’histoire de personnes singulières et enthousiastes, derrière… Je ne manquerais pas de goûter la minotte si elle croise mon chemin un d’ces quatre !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s